Ateliers avec les enfants

Ayant travaillé dans des écoles et centres de loisirs, j’ai pu transmettre ma passion et faire découvrir l’art et les techniques créatives aux enfants 🙂 Découvrir le monde, affiner le sens critique, explorer les matières, les sensations, … que du bonheur! Voici quelques un des ateliers menés avec des primaires.

Le mouvement dans l’art

Une série d’ateliers où les enfants vont comprendre et s’approprier ce qu’est le mouvement, comment le retranscrire et faire connaissance avec de grands noms de l’histoire de l’art.

Nous avons expérimenté :

. le mouvement du corps : Traces au pastel par de larges gestes du bras, changement d’échelle en écrivant debout avec de grands pinceaux et lancé de peinture selon les résultats d’un dé.

.la retranscription du mouvement en 2D avec la superposition de mêmes images décalées ou bien l’ajout de tracés rayonnants qui font vibrer le dessin.

. les illusions d’optique avec la fabrication d’un flip book et d’un tableau double (réalisé avec les créations des élèves)

. le mouvement de l’objet avec un mobile collectif inspiré de Calder.

Insectes au jardin

A l’occasion de la « Semaine Jardin » organisée par les instituteurs de l’école, voici ma contribution :

Jouer sur les changements d’échelle en immergeant des insectes utiles au jardin dans les différents espaces extérieurs travaillés. (Staphylin, Carabe, Abeille, Chrysope et Epeire)

Technique : Acrylique sur plaques de plexiglas à partir d’illustrations personnelles. Difficulté pour les enfants : peindre à l’envers! C’est à dire commencer par les détails pour finir par les aplats de couleurs.

Peinture en musique

Inspirée d’Hervé Tullet (livre Peinturlure), une belle activité collaborative menée tout en musique pour libérer la créativité 🙂

1ÈRE ÉTAPE :

1 feuille et un pinceau par participant. Consigne: laisser le pinceau danser sur la feuille au rythme de la musique. On peut fermer les yeux pour mieux s’en imprégner. A l’arrêt de la musique, donner sa feuilles à son voisin! avant la reprise d’une autre musique au rythme différent et ainsi de suite. Résultat: des fonds colorés collaboratifs d’une belle intensité de mouvement.

2ÈME ÉTAPE :

Choisir un fond inspirant et dessiner par dessus au noir ce à quoi cela fait penser.

Il était très intéressant de constater la difficulté des enfants à passer sa feuille à son voisin! Cet acte était même stressant pour certains qui se demandaient en quoi SON dessin allait se transformer…

J’ai aussi admiré la force de la plupart des enfants à se projeter facilement dans une réalisation abstraite lors de la première étape

Minis jeux de société en récup

Boites à œufs + barquettes de fromage + boites à coulisse + chutes de tissu + rotin + bouchons de liège etc. = parcours de billes, awallé, morpions, jeux de plateau..

Avec un léger guidage, l’imagination des enfants est parfois surprenante!

Portraits d’artistes

Sur plusieurs semaines nous avons abordé un panel d’artistes qui ont chacun une façon bien particulière d’imager l’être humain.

Le but de chaque atelier d’une heure (ça passe très vite!!) était de comprendre la démarche de l’artiste et/ou du mouvement artistique en réalisant un portrait à la manière de. L’ensemble des œuvres ont ensuite été assemblées en un carnet personnel.

Nous avons vu:

  • Dubuffet et l’art Brut: Créer un portrait au feutre noir sans lâcher le crayon de la feuille puis colorer les zones fermées à la façon du cycle Hourloupe avec des hachures bleues et rouges
    • Qui peut être un artiste?
  • Marcel Duchamp et le Dadaïsme: à la façon de son autoportrait, réalisation des ombres des visages des camarades sur du papier coloré et collage des silhouettes sur du papier noir.
    • Quand peut on dire qu’un objet est une oeuvre d’art? : Questionnement sur les Ready Made de l’artiste et de la révolution qu’ils ont engendrés.
  • Miro et l’abstraction: Jeu du « ROLL A »: un lancé de dé détermine la façon de dessiner les yeux, la forme de la tête, … selon les motifs récurrents de l’artiste. Une façon bien sympathique de s’approprier son graphisme et l’occasion aussi de faire découvrir la technique de la gomme de réserve avec l’aquarelle. Beau succès.
  • Dali et le Surréalisme: A la façon du portrait de Mae West où la bouche est un canapé, les yeux des tableaux, … les enfants étaient invités à détourner des éléments pris dans des magasines pour créer des visages surréalistes.
  • Keith Haring et le Street Art: jeu du « ROLL A » : comme pour Miro, un lancé de dé détermine la façon de dessiner le personnage selon les motifs récurrents de l’artiste.
    • Pourquoi dessiner sur les murs? et la symbolique cachée derrière les motifs.
  • Picasso et le Cubisme: chaque enfant ayant été pris en photo, une fois de profil, une fois de face, il leur a été demandé de se créer un autoportrait cubiste en mélangeant les 2 points de vue.
    • Alors que Picasso sait peindre de façon très réaliste à ses débuts, pourquoi créer des personnages déformés?

Brico Récup

Atelier de création libre d’objets à partir d’éléments de récupération. Il en est ressorti entre autres, des diables, instrument de musique, animal imaginaire, circuit pour billes, fleur, boite à bijoux, poupée.

Monstrueux collages

Halloween oblige, création de monstres en collages à partir de magazines et du livre de O. Sabini « Monstres en papier ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s