7e atelier cARTnet – Dessin automatique en musique entre rêve et cauchemar

Le sujet du jour: le dessin automatique des surréalistes. Groupe d’enfants de cycle 2 (CP à CE2)

Pour aider à l’expérimentation, nous avons diffusé de la musique pour se projeter en position de cauchemar puis de rêve. Les yeux bandés, les enfants étaient invités à retranscrire la musique sur le papier puis, les yeux ouverts, ils pouvaient reprendre leurs dessins pour faire ressortir ce qu’ils y voyaient.

Afin que la technique soit en accord avec la thématique de l’exercice (qui est aussi prétexte à la découverte de nouveaux outils), nous avons proposé l’utilisation du fusain pour la phase cauchemar et le crayon de couleur aquarellable pour la phase rêve.

Il était intéressant de voir que certains enfants se laissaient envahir par la musique en créant des choses abstraites, d’autres, dans le contrôle même les yeux bandés, restaient dans la création figurative.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s